Comme je vous l’avais annoncé, cette semaine je vous ai réservé des articles sur mon dernier voyage en Thaïlande. En plus des 7 leçons que j’ai tirées du voyage et que je partage avec vous dans mon dernier livre, je souhaite vous faire découvrir quelques facettes du pays.

Aujourd’hui, je vous emmène sur les îles du golfe de la Thaïlande: Koh Phangan et Koh Tao pour comprendre ce qui peut influencer vos pensées vers le positif ou le négatif.

Koh Phangan: sea, sex and sun

IMG_3285La première est l’île de la fête où se déroule la full moon. Cette île est particulièrement prisée par les jeunes touristes qui souhaitent faire la Full Moon Party, une grosse soirée sur la plage, le soir de la pleine lune.

C’est aussi un grand terrain de jeu pour les touristes qui veulent s’amuser sans les règles de l’occident. Mais hélas, comme je l’explique dans le livre, cette masse d’étrangers, pour la plupart irrespectueux, viennent là juste pour picoler, polluer et consommer. Ils détruisent peu à peu cette île. Non seulement ils ne cherchent pas à s’intéresser à la culture du pays  mais en plus on se croirait dans un cliché des téléréalités américaines. Marrant à voir au début, perturbant et irritant à la longue…

Entre les touristes jetant leurs bouteilles sur la plage, les défilés de mode dans les rues, l’eau de mer constituée principalement d’huile et de crème solaire et la musique à longueur de journée et de nuit… Je pense que je n’ai plus l’âge pour supporter ça, ou en tout cas ce n’est pas ce que je recherche !

J’y suis allé par curiosité, mais je n’y suis pas resté longtemps, car j’ai été agassé par l’attitude superficielle des touristes sur cette île: je suis venu, j’ai vu… j’ai fuit… pour l’île voisine Koh Tao.

Koh Tao: petit paradis préservé

Koh Tao BeachJ’avais besoin de calme, j’avais besoin de plage déserte sans assister au spectacle offert par les touristes et de voir de beaux fonds marins, activité qui me passionne depuis petit. Je me suis donc rendu à Koh Tao, et là ça a été le coup de coeur.

Cette petite île, moins fréquentée, est particulièrement préservée, notamment pour la plongée sous-marine. Les plages sont entretenues et beaucoup de messages invitent les touristes à ne pas polluer (contrairement à Koh Phangan détruite peu à peu par le tourisme de masse).

Koh Tao BungalowLà coup de coeur: une population accueillante, des plages magnifiques, une eau chaude (parfois plus chaude que l’air), des fonds marins riches (à peine les pieds dans l’eau au bord de la plage que vous voyez déjà pleins de poissons)… en bref un petit paradis ! De plus, j’avais un bungalow au bord de l’eau avec une plage pour moi tout seul, car il n’y avait jamais personne.

J’y suis resté quelques jours, le temps de profiter de ce calme et de cette beauté. D’ailleurs la leçon principale de ce passage dans les îles a été de savoir apprécier le moment présent, je l’explique plus en détail dans le livre où je vous raconte mes aventures…

 

Quel rapport avec les pensées négatives et les pensées positives ?

Vous vous demandez justement où je veux en venir en vous racontant cela, et bien c’est simple…

Quand j’étais à Koh Phangan, j’ai vu toute l’influence de la “culture de la médiocrité”. Ce que j’appelle culture de la médiocrité c’est l’art des médias d’encourager la médiocrité, comme on peut souvent le voir dans les téléréalités: “boire et fumer c’est être cool”, “le principal c’est l’apparence”, “si tu n’as pas ta bière sur la plage tu ne profites pas”, “moins je suis habillé dans les rues, plus on me remarquera”… enfin bref, vous avez compris. On reste dans le superficiel, dans l’apparence et dans le suivi des tendances.

Full Moon Party Koh PhanganÀ force de consommer des clips vidéos, des produits de masse, des émissions superficielles et tout ce qui encourage à se complaire dans la médiocrité, ces jeunes agissaient comme on voulait qu’ils agissent c’est-à-dire des “consommateurs” “distraits” facilement manipulables. Pour bien le comprendre, je vous invite à lire cet article sur les 10 stratégies de manipulation de masse.

Nous sommes ce que nous consommons, comme je l’expliquais ici.  Lorsque j’étais à Koh Phangan, entouré de personnes dont le comportement m’agaçait, je n’étais pas toujours de bonne humeur, je dirais même que j’étais souvent irritable tellement je ne supportais pas cette population.

En revanche, le calme et la beauté de Koh-Tao m’ont rendu plus serein et plus zen.

Dans votre vie de tous les jours, c’est pareil: plus vous allez consommer des informations négatives et évoluer dans un environnement avec des personnes négatives, plus vous aurez des pensées négatives. C’est d’ailleurs pour cela que je boycotte les médias.

En revanche, plus vous consommerez du positif (livres, anecdotes, success stories), plus vous serez entouré de personnes positives, plus vous serez positif.

Croyez moi que la télévision ne veut pas votre bien, ces vidéos le prouvent. Rares sont les chaines proposant des programmes intéressants et enrichissants (Arte diffuse parfois des documentaires intéressants). Parfois il vaut mieux lire un bon livre, écouter un bon podcast ou regarder une bonne vidéo sélectionnée par vos soins.

Libre à vous de savoir quel chemin emprunté: celui de la « masse » dirigée par les médias et la « majorité », ou celui que vous choisissez en restant maître de vos pensées et de vos actes. Il n’y a pas de secret: si vous voulez des résultats différents de ceux de « tout le monde », il ne faut justement pas agir et penser comme « tout le monde ».

Pour cela,  je vous invite à faire votre révolution positive !

Demain, je vous emmène dans l’agitation de la capitale: Bangkok, riche en enseignement, notamment sur une énorme erreur à éviter pour ne pas perdre la face ou vous retrouver dans des situations délicates…

 

Découvrez mes aventures et les leçons que j’ai tirées de ce voyage en Thaïlande:

livre voyage thailande cover mini

Vous aimerez aussi: